Au secours, mon amortisseur lâche ! Que faire ?

Vous entendez un claquement au niveau des amortisseurs à chaque fois que vous franchissez un trottoir ou un ralentisseur ?

C’est certainement parce que vos amortisseurs sont bons pour être remplacés.

Dans les paragraphes suivants, nous décrivons l’utilité, le fonctionnement et le remplacement des amortisseurs.

Description générale des amortisseurs

Un amortisseur est présent à chaque roue d’une voiture.

Les amortisseurs vont par paire, les deux amortisseurs avant étant plus grands, plus puissants et plus couteux que ceux équipant le train arrière.

Les amortisseurs de voiture : leur principe de fonctionnement

Un amortisseur est une pièce mécanique constituée d’un piston qui circule dans une cage remplie d’huile.

Sur une voiture, il est toujours associé à un ressort métallique, dont la résistance permet de supporter le poids du véhicule.

L’amortisseur a pour objectif de lisser les mouvements verticaux et les rebonds du ressort.

L’ensemble de ces deux éléments constitue la suspension du véhicule.

L’amortisseur d’une voiture est un ensemble de deux tubes métalliques reliés d’un côté au châssis de la voiture par la coupelle d’amortisseur et de l’autre à la rotule de suspension.

À l’intérieur de ces tubes, le piston fait des mouvements de va-et-vient et la tige est isolée par un joint d’étanchéité.

Les amortisseurs de voiture : un rôle important pour le confort et la sécurité

Les amortisseurs sont utiles pour le confort des passagers.

En effet, ils permettent de lisser les irrégularités de la route.

En cas de bosse, l’amortisseur se compresse en même temps que le ressort et adoucit ses sursauts.

Si une roue passe dans un trou, la suspension se détend et elle reprend sa position normale lorsque la route redevient plane.

La conséquence de ce mouvement vertical de l’amortisseur est que la roue reste plaquée au sol en permanence.

Avoir des amortisseurs en bon état est donc aussi un gage de sécurité, puisque cela permet de pouvoir toujours garder le contrôle du véhicule, même sur une chaussée détériorée ou en franchissant des obstacles comme un dos d’âne ou un trottoir.

Les amortisseurs de voiture : d’où vient leur usure ?

Au même titre que les pneumatiques, la batterie ou les freins, les amortisseurs s’usent naturellement, à la fois en fonction de la distance parcourue que des années qui passent.

Cependant, il existe certaines causes qui peuvent aggraver ou accélérer la détérioration des amortisseurs.

Nous vous les citons, il s’agit ici des pratiques à éviter :

  • Passer un ralentisseur à vive allure
  • Monter brusquement sur un trottoir
  • Charger le véhicule au-delà du poids maximal recommandé par le constructeur
  • Conduire dans des chemins boueux, poussiéreux ou sablonneux sans nettoyer ultérieurement les amortisseurs.

Le remplacement des amortisseurs : un passage obligatoire

Vous pouvez sentir que vos amortisseurs lâchent lorsque la maniabilité de votre voiture diminue et qu’un bruit de claquement est présent au passage de certains obstacles.

C’est qu’il est alors grand temps de les remplacer.

Pour maintenir votre voiture dans un état de fonctionnement optimal, il est conseillé de ne pas attendre ces symptômes et de suivre la fréquence de remplacement préconisée par le constructeur.

Les amortisseurs sont des pièces d’usure

Tous les fabricants d’automobiles vendent leurs modèles avec un manuel d’entretien, qui permet à la fois de connaitre comment utiliser toutes les fonctionnalités de la voiture et d’être informé des fréquences de remplacement des pièces d’usure.

En consultant le chapitre sur les amortisseurs, vous trouverez une distance et une durée maximale d’utilisation. Le constructeur estime qu’au-delà, les qualités et les performances originales de la voiture ne sont plus garanties.

En général, il est précisé que les amortisseurs avant doivent faire l’objet d’un remplacement tous les 80 000 km et que les amortisseurs arrière peuvent être conservés jusqu’à 100 000 km.

Cependant, ces valeurs dépendent des véhicules et des conditions de conduite.

Pour votre sécurité routière, contrôlez ou faites examiner l’état des amortisseurs tous les 20 000 km ou au cours de l’entretien technique annuel.

Les signes qui indiquent que les amortisseurs sont en fin de vie

Il est tout à fait possible de se rendre compte soi-même de l’usure des amortisseurs avec anticipation, sans attendre qu’ils se mettent à faire une sonorité de claquement lors du passage d’un trottoir.

Pour cela, surveillez l’apparition des symptômes suivants :

  • La voiture se met à tanguer dans les courbes et à sous-virer
  • Le freinage semble plus long qu’auparavant
  • Le volant vibre davantage lorsque la route est abimée
  • Les pneus sont plus usés à l’intérieur qu’à l’extérieur, ou inversement
  • De l’huile est présente sur les amortisseurs : c’est que le joint d’étanchéité de la tige doit commencer à fuir.

Combien de temps peut-on conduire avec des amortisseurs usés ?

Si vos amortisseurs font un bruit de claquement, il faut les changer au plus vite, car leurs performances ne vous permettront pas de profiter d’une voiture en parfait état en cas de freinage d’urgence.

Lorsque les symptômes décrits dans le paragraphe précédent apparaissent, il faut programmer une intervention de remplacement des amortisseurs, car le confort de la voiture sera réduit, ce qui a tendance à fatiguer davantage le conducteur et à incommoder les passagers.

Dans tous les cas, vous ne ferez pas d’économies en prolongeant l’utilisation d’amortisseurs usagés, puisque cela accélère la détérioration des pneumatiques, des disques et des plaquettes de frein et précipitera leur remplacement.

Vous devrez obligatoirement remplacer les amortisseurs usagés lors du passage au contrôle technique automobile, étant donné qu’une fuite d’huile au niveau des suspensions est un critère de contrevisite.